4 chiffres (plus ou moins) étonnants sur les quotidiens nationaux


Petite plongée dans les chiffres de ventes des quotidiens nationaux : combien en vendent-ils aux compagnies aériennes chaque jour ? Quels sont leurs meilleurs jours de vente ? Où en France se vendent-ils le mieux ? Et le moins ?

 

Ce n'est certes pas la lecture la plus distrayante pour les longues soirées pluvieuses, mais il est toujours intéressant de se plonger dans les procès verbaux que les quotidiens nationaux fournissent chaque année à l'OJD. On y trouve des chiffres par centaines, dont certains sont parfois assez étonnants. Petit sélection très subjective...

 

 

1- Le journal qui s'envoie le plus en l'air est...

C'est le petit service en plus, la petite attention qui fait toujours plaisir lorsqu'on est sur le point d'embarquer dans un avion : faire son choix dans tous les quotidiens proposés gratuitement à l'entrée des passerelles. 
Au passage, c'est aussi un enjeu de taille pour tous les quotidiens. Mais, au fait, lequel fourgue ainsi le plus d'exemplaires à Air France (surtout) & co ?

 

Le Monde : 39 375 exemplaires/jour en 2012

Le Figaro : 33 818 exemplaires/jour en 2012

L'Equipe : 25 374 exemplaires/jour en 2012

Libération : 18 948 exemplaires/jour en 2012

Les Echos : 15 859 exemplaires/jour en 2012

La Croix : 2 272 exemplaires/jour en 2011

Aujourd'hui en France : 1 748 exemplaires/jour en 2012

 

Soit, à eux six plus de 137 000 exemplaires par jour vendus aux compagnies aériennes. Plus que les ventes totales de LIbé, de La Croix ou des Echos ! Mais il n'y a pas qu'aux avions que les quotidiens vendent des paquets d'exemplaires. Certes plus modeste, la ligne "autres transports" représente elle aussi 22 567 exemplaires chaque jour. A l'exception d'Aujourd'hui en France, des Echos et de La Croix qui se limitent aux avions. A croire que les voies ferroviaires leur sont impénétrables....

 

 

2- En dehors de Paris, où les quotidiens se nationaux vendent-ils le plus ?

C'est un fait dont on a déjà parlé en détail ici (lire le billet "La France n'a quasiment plus de quotidiens nationaux"), l'écrasante majorité des ventes des quotidiens se fait à Paris et en Île-de-France. Mais en dehors de la capitale, quelles sont les zones où les quotidiens se vendent le plus ?

Dans le Rhône. Assez logique, puisque Lyon est la 3è métropole de France. Mais dans cette ville de presque 500 000 habitants, Le Monde, Le Figaro, L'Equipe, Libé, Les Echos et La Croix ne vendent même pas 40 000 exemplaires par jour. Trois fois moins que ce les compagnies aériennes leur achète...

Exception notable : Aujourd'hui en France, qui, lui, cartonne à Toulon et dans le Var.

 

Le Monde : Lyon (et le Rhône en général) avec 8 187 exemplaires/jour

Le Figaro : pareil, avec 7 000 exemplaires/jour

L'Equipe : pareil, avec 9 428 exemplaires/jour

Les Echos : pareil, avec 4 682 exemplaires/jour

Libération : pareil, avec 3 588 exemplaires/jour

La Croix : pareil, avec 4 841 exemplaires/jour

Aujourd'hui en France : Toulon (et le Var en général) avec 5 601 exemplaires/jour

 

 

3- Et le moins ?

On connaissait les déserts médicaux, ll y a aussi les déserts des quotidiens. Des villes et des départements complets dans lesquels les grands titres nationaux peinent à s'écouler à quelques centaines d'exemplaires chaque jour, parfois moins...

 

Le Monde : la Meuse, avec 150 exemplaires vendus chaque jour dans ce département de 193 000 habitants

Le Figaro : La Lozère, avec 146 exemplaires vendus chaque jour dans ce département de 77 000 habitants

L'Equipe : la Meuse, avec 393 exemplaires/jour

Libération : la Meuse, avec 97 exemplaires/jour

Les Echos : la Lozère avec 48 exemplaires/jour

La Croix : La Corse du sud et la Haute-Corse, à égalité parfaite, avec 95 exemplaires vendus chaque jour dans ces deux départements qui totalisent 310 000 habitants

Aujourd'hui en France : la Haute-Saône avec 271 exemplaires/jour dans ce département de 240 000 habitants

 

tabac

Au tabac presse de Dugny-sur-Meuse, ce n'est pas avec les quotidiens nationaux qu'on gagne sa vie...

 

 

4- Le lundi, vous lisez Libé et L'Equipe, le samedi Le Monde, Le Figaro et... L'Equipe

Comme la plupart des lecteurs des quotidiens nationaux (mais si, bande de mauvais esprits, il en reste), vous ne les achetez pas tous les jours. Libé, par exemple, est un journal du lundi, son meilleur jour de vente de la semaine. A contrario, le mardi et le mercredi sont les plus mauvais jours de vente du journal de la rue Béranger.

 

Capture d'écran 2013-05-01 à 21.41.51

 

Le Figaro, lui, est clairement un journal que ses lecteurs se gardent pour le week-end. Ses meilleurs jours de ventes sont le vendredi et le samedi. Ce qui pourrait en surprendre quelques uns quand on sait que le samedi est aussi le jour où le Le Figaro, accompagné de tous ses suppléments, coûte le plus cher. Ce qui informe sans doute aussi sur son lectorat.

 

Capture d'écran 2013-05-01 à 21.42.28

 

Même chose pour Le Monde, qui s'écoule le plus le vendredi et le samedi. Et comme Libé ou le Figaro, c'est le mardi que ses ventes sont les plus basses.

 

Capture d'écran 2013-05-01 à 21.41.10

 

L'Equipe, lui, enregistre logiquement ses meilleures ventes le samedi, avant les matches, et le lundi, après les matches. Quand à Aujourd'hui en France, c'est le quotidien national qui est le plus stable tout au long de la semaine.

 

Capture d'écran 2013-05-01 à 22.41.11Capture d'écran 2013-05-01 à 22.46.14

 

 

 

 

 

 

 


Par Erwann Gaucher le 02/05/2013 07:01:51

Envoyer